© DR

Josef Koudelka

Né en Moravie (Tchécoslovaquie) en 1938, Josef Koudelka est l’un des rares photographes à réaliser des images de l’entrée des chars soviétiques dans Prague, en 1968. Ces clichés, diffusés sous le pseudonyme P.P. (Prague Photographer) pour des raisons de sécurité, seront récompensés par le prix Robert Capa et publiés, quarante ans plus tard, dans le célèbre ouvrage Invasion Prague 68.

En 1970, Koudelka rejoint le collectif Magnum Photos. Fasciné par le monde de l’exil, de l’errance, il photographie durant de nombreuses années le quotidien de gitans de la Mitteleuropa. Ce travail paraît en 1975 sous le titre Gitans (une édition revue et augmentée sort en 2011), suivi d’Exils en 1988. Les images de Koudelka évoquent souvent des individus en déshérence, aux prises avec un monde inquiétant. Ses recherches formelles sur le cadrage et l’horizontalité lui font adopter le format panoramique dans les années 1980.

Après Piemonte (2009), Lime (2012), Wall (2013), La Fabrique d’Exils et Industries (2017), publiés aux Éditions Xavier Barral, le photographe poursuit avec Ruines (2020), sa longue collaboration avec la maison.

Ses photographies ont fait l’objet de nombreuses expositions à travers le monde, notamment au C/O Berlin, au MoMA et au Centre international de la photographie à New York, à la Hayward Gallery à Londres, au Stedelijk Museum d’Amsterdam, et plus récemment au Festival Foto/Industria de Bologne et au Centre Pompidou à Paris.

Il a reçu le prix Nadar (1978), le Grand Prix national de la photographie (1989), le Grand Prix Cartier-Bresson (1991), le Prix international de la photographie de la fondation Hasselblad (1992) et la médaille du Mérite de la République tchèque (2002). En 2012, Josef Koudelka a été nommé commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture.

Il vit à Paris et à Prague.

 

Les médias en parlent

A publié aux éditions xavier barral :

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander