Ludovic Carème

Ludovic Carème s’est formé à la photographie à l'ETPA de Toulouse et publie sa première photographie dans Libération en 1995. Sous l’impulsion de Jean Hatzfeld, il réalise des portraits de couples de réfugiés échappés de Srebrenica. Cette expérience lui transmet l’urgence de témoigner de l’injustice et de la fragilité humaine avec son Rolleiflex 6x6 ou son Hasselblad. Suivront des portraits de sans-papiers maliens en grève de la faim dans l’église Saint-Bernard ou encore ceux d’esclaves haïtiens des plantations de sucre en Haïti.

En 2007, il s’installe à São Paulo et se consacre à la photographie documentaire. Durant plus de deux ans, il photographie ses habitants et leur dérive, les immeubles vides suite à la spéculation immobilière et ses conséquences avec les sans-abris. Puis, il décide de remonter aux origines d’une importante communauté de la ville, à savoir de remonter le fleuve Amazone, afin de retrouver les Indiens des plantations d’hévéa et de documenter leur quotidien.

 

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander