© Jerry Bauer

Giuseppe Culicchia

« Tout a changé, dans les quarante dernières années et je crois que s’est lié surtout au fait que l’unique valeur qui est restée dans notre soi-disant civilisation est l’argent. » Écrivain décapant, Culicchia Giuseppe démonte sans compassion et avec force cynisme la société contemporaine et les mécanismes pervers du règne de la consommation. S’il est encore peu connu en France, c’est un auteur majeur de la littérature italienne contemporaine.

Né à Turin en 1965, Giuseppe Culicchia débute comme traducteur et journaliste indépendant pour divers journaux, comme La Stampa. Depuis 1989, il travaille dans la librairie turinoise de la maison d’édition Rizzoli. En 1990, il publie cinq petits contes dans l’anthologie Papergang, qui réunit des auteurs italiens inédits. Mais c’est en 1995 qu’il fait réellement son entrée sur la scène italienne, avec la publication de son premier roman, Patatras. Succès aussi fulgurant que surprenant, ce dernier reçoit plusieurs prix et sera même adapté au cinéma en 1997. Cette même année, il publie également Paso Doble. Les deux ouvrages mettent en scène le même héros, Walter, dont l’ascension sociale sert de prétexte à un portrait au vitriol de la société contemporaine. Il a aussi fait paraître, en 2006, Le Pays des merveilles, où il évoque les sombres événements de l’Italie des années 1970, marquée par le terrorisme, ainsi qu’Un été à la mer, en 2009, où il se penche sur l’univers plus restreint de la famille sans rien perdre de son ironie. Il est aujourd’hui traduit dans une douzaine de langues.

A publié aux éditions xavier barral :

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander