© DR

William Kentridge

Plasticien de renommée internationale, William Kentridge est né en 1955 en Afrique du Sud. Il vit et travaille à Johannesburg. Son œuvre polymorphe utilise aussi bien les techniques traditionnelles du fusain, de l’encre de Chine ou du collage que la projection vidéo, le dessin animé ou la performance.

Ses installations, films et dessins, de portée souvent politique, parlent de l’apartheid et de la complexité sociale de la société sud-africaine. Personnages déambulant ou pris dans des espaces fermés, banlieues grises, habitations borgnes : ses œuvres évoquent les conséquences du colonialisme et le destin d’hommes et de femmes pris au piège de leur destin. « Je pratique un art politique, c’est-à-dire ambigu, contradictoire, inachevé… » Si Kentridge dépeint un monde souvent sombre, il n’en reste pas néanmoins teinté de poésie : l’aléatoire du trait, du mouvement, évoque autant le tragique du sort humain qu’un certaine fragilité.

Présent dans les collections des plus prestigieux musées d’art contemporain (MOMA de New York, Tate Modern à Londres, Centre Georges-Pompidou à Paris), son travail est également régulièrement exposé à la galerie Marian Goodman. La rétrospective itinérante « William Kentridge, cinq thèmes » (Jeu de Paume, à Paris) offrait, en 2010, tout l’éventail de son œuvre.

William Kentridge a présenté au festival d’Avignon 2012 et à la 13e Dokumenta de Kassel une installation-spectacle intitulée The Refusal of Time, réalisée en collaboration avec le scientifique Peter Galison et dans laquelle se mêlent musique, lecture, danse, chants, vidéos, dessins et performances, mettant en scène les interrogations de l’artiste sur la notion de temps.

A publié aux éditions xavier barral :

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander