© Joost Van Den Broek

Antoine D'Agata

Né à Marseille en 1961, Antoine d’Agata quitte la France en 1983 pour une dizaine d’années. Alors qu’il séjourne à New York, en 1990, il s’inscrit à l’International Center of Photography, où il suit notamment les cours de Larry Clark et de Nan Goldin. En 1993, il revient en France et interrompt son travail de photographe durant quatre ans. En 1998 paraissent ses premiers ouvrages, De Mala Muerte et De Mala Noche. L’année suivante, il rejoint la galerie Vu, à peine créée par Christian Caujolle. En 2001, il reçoit le prix Niépce. En septembre 2003 est inaugurée à Paris l’exposition « 1 001 Nuits », qu’accompagne la sortie de deux ouvrages, Vortex et Insomnia. Il intègre l’agence Magnum en 2004, publie son cinquième livre, Stigma, et tourne son premier court-métrage, El Cielo del muerto. L’année suivante paraît Manifeste. En 2006, le photographe tourne son deuxième film, Aka Ana, à Tokyo. Depuis 2005, sans port d’attache, Antoine d’Agata photographie à travers le monde en vue d’un projet en trois volets composés d’une exposition et d’un livre et d’un film.

 

Site du photographe

Les médias en parlent

A publié aux éditions xavier barral :

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander