© Haruka Fujita

Rinko Kawauchi

« Par mon travail, je cherche à découvrir la richesse du monde », répond Rinko Kawauchi, lorsqu’on lui demande de définir son œuvre. Cette richesse, elle la trouve dans les moments et les objets de la vie ordinaire. Une part de pastèque rongée, une cuiller à café ou une goutte d’eau au creux d’une feuille : la photographe révèle la beauté des choses insignifiantes.

Née au Japon en 1972, Rinko est diplômée de l’université d’art et de design de Seian. Après une courte carrière dans la publicité, elle fait une entrée magistrale dans le monde de la photographie en 2002, en publiant simultanément trois ouvrages qui la révèlent au grand public : Utatane, Hanabi et Hanako. Suivront d’autres livres qui créent l’événement, comme Aila (2004), Cui Cui (2005) ou encore Illuminance (2011). Chaque fois, elle porte ce même regard sur la beauté des détails de l’existence, même lorsqu’il s’agit de répondre à une commande du Museu de Arte Moderna, à São Paulo, qui lui demande de photographier la communauté japonaise du Brésil, ce qui aboutira à la publication de Semear (2007). Elle tient un journal en ligne, Rinko Diary, où elle publie une photo par jour, prise avec son Iphone.

Rinko Kawauchi a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives et a été lauréate de plusieurs prix comme le Kimura Ihei Award (2002) ou l’Annual Infinity Award, Art Category (2009).

 

http://www.rinkokawauchi.com

A publié aux éditions xavier barral :

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander