© Philippe Matsas et Flammarion

Michel Houellebecq

« Le libéralisme économique, c’est l’extension du domaine de la lutte, son extension à tous les âges de la vie et à toutes les classes de la société. » Écrivain, poète, essayiste, romancier et réalisateur, Michel Houellebecq raconte les dérives de la société contemporaine, sa part d’absurdité, la solitude de l’individu. Ses personnages, narrateurs désabusés, solitaires ou distants, servent une critique du capitalisme et du libéralisme, qui, selon lui, s’infiltrent dans tous les domaines de la vie : dans les rapports sociaux, mais aussi dans la sexualité. Écrivain controversé, adulé ou détesté, il n’en est pas moins une figure majeure de la scène littéraire française. Son écriture, qui s’inspire du langage quotidien et des discours abêtissants des magazines, est considérée, par ses détracteurs, comme une absence de style et, par ses partisans, comme totalement novatrice.

Né en 1958 à La Réunion, il est élevé par sa grand-mère, en France, où il fait des études en agronomie, puis de cinéma, entre 1975 et 1981. D’abord informaticien, il voit cependant sa carrière littéraire commencer très tôt, à la fin des années 1970. En 1985, il fait la rencontre déterminante de Michel Bulteau, directeur de la Nouvelle Revue de Paris, qui, le premier, publie ses poèmes. Il est ensuite révélé au grand public par son premier roman, Extension du domaine de la lutte (1994), puis par Plateforme (2001). Depuis, il est un auteur incontournable, lauréat de très nombreux prix, dont le prix Goncourt en 2010, pour La Carte et le territoire.

A publié aux éditions xavier barral :

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander