© Alec Soth

Luc Delahaye

Neutres et détachées. C’est ainsi que sont souvent décrites les images du photojournaliste Luc Delahaye. Alors qu’il couvre l’actualité de conflits armés (Liban, Afghanistan, Yougoslavie, Rwanda, Tchétchénie ou plus récemment Lybie), son approche est toujours directe : le photographe s’efface devant son sujet. L’image Mort d’un mercenaire (2011) montre ainsi, sans compassion apparente, les derniers instants d’un homme des forces kadhafistes, retiré dans une cour à l’écart du combat. Dans ses projets plus personnels, Delahaye réalise des séries sur le long terme, consacrées à des questions sociales. L’ouvrage Portraits/1 (1996) présente une série de visages de sans-abri réalisée dans un Photomaton, Winterreise (2000) évoque les milieux russes frappés de plein fouet par la crise économique. Toujours en grand format, ses photos offrent un regard, certes, détaché, mais qui est systématiquement contrebalancé par une forte intensité dramatique.

Né en 1962, Luc Delahaye travaille à partir de 1986 pour l’agence Sipa Press et se tourne vers le reportage de guerre. En 1994, il rejoint l’agence Magnum et le magazine Newsweek. À partir de 2001, il se consacre entièrement à ses travaux personnels et quitte l’agence Magnum en 2004. Il est lauréat de nombreux prix, dont le prestigieux prix Robert Cappa en 1992 et en 2002.

A publié aux éditions xavier barral :

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander