© archivo del autor Alberto Manguel

Alberto Manguel

Pour Alberto Manguel les livres sont « ces autres partenaires amoureux ». Traducteur, éditeur, critique littéraire, essayiste et romancier, il en fait l’éloge dans presque tous ses écrits : les livres permettent de vivre, de comprendre le monde, d’être heureux. « Une vraie connaissance du monde ne peut passer que par les mots. » Depuis sa naissance, Manguel a baigné dans un univers aux mots cosmopolites : né à Buenos Aires en 1948, il passe son enfance en Israël, où son père est ambassadeur. Il est élevé par une nourrice tchèque qui lui apprend l’anglais et l’allemand. De retour en Argentine à six ans, il apprend l’espagnol, sa langue « maternelle ». À seize ans, il fait la rencontre déterminante de Jorge Luis Borges qui, devenu aveugle, l’engage comme lecteur. En 1968, il quitte l’Argentine, peu avant les répressions de la dictature militaire. Il parcourt le monde et vit, tour à tour, en France, en Grande-Bretagne, en Italie, à Tahiti et au Canada, dont il devient citoyen. Il vit en France depuis 2001.

Auteur prolixe, il a publié de nombreuses anthologies, des essais, dont le best-seller Une histoire de la lecture, qui obtient le prix Médicis en 1996, ainsi que des romans, dont Dernières nouvelles d’une terre abandonnée (1991), qui a remporté le prix McKitterick du premier roman (Grande-Bretagne, 1992).

 

http://www.alberto.manguel.com

Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander